Mise en avant Productivité

On est comme ça chez AKSIS !

Aujourd’hui, pour les fans d’évènements américains, c’est le Blue Monday. Autrement dit le « Lundi Bleu » et bleu, pour la couleur attribuée au blues. Alors chez AKSIS, on s’est posée la question : comment le boycotter ce Blue Monday, en faire un Happy Day pour vivifier la productivité, l’élan, la motivation et la bonne humeur ?
On aurait pu, pour notre part éviter d’en parler, mais on a préféré l’action à la passivité. On est comme ça chez AKSIS, on aime agir.
Cette année 2021, le Blue Monday tombe lundi 18. Chaque année il apparait tous les troisièmes lundis de janvier. Même démenti, ou infondé, un message, peut avoir un impact négatif sur le moral et la productivité.
Avec le lot de l’année 2020, nous avons décidé de boycotter le Blue Monday de cette année, en vous livrant l’antidote antidépressive, pour vous libérer de ce poison mental !

Comment est construit le blue monday ?

Le blue monday ou « le jour le plus triste de l’année » a été construit avec plusieurs paramètres négatifs, qui ont ensuite été reliés entre eux dans une équation. Pour en avoir une idée plus précise, un peu de la même manière que le burger « goût 2020 » de burger King.

Quels sont les paramètres du blue monday ?

  • Le début de la semaine (lundi)
  • Le salaire du mois pas encore tombé
  • La météo (mauvais temps)
  • La période post-fêtes dont les dettes de Noël non remboursées
  • L’arrêt des bonnes résolutions

Mais qui a eu cette idée du Blue monday ?

L’agence de communication Porter Novelli, proposant de rémunérer la personne qui accepterait de publier la formule du Blue Monday sous son nom. C’est Cliff Arnal, psychologue de l’université de Cardiff qui a accepté ce challenge. Le nom a été donné par Sky Travel dans une campagne de publicité en 2005.
Cliff Arnal a par la suite été sollicité par la marque de glace Wall’s pour établir l’équation du jour le plus heureux de l’année. Il déclarera par la suite que son équation était sans fondement.

Boycottons le blue monday

Voici une liste de 5 outils, qui vous seront utiles au boulot comme à la ville :

  • Appuyez sur le bouton stop
  • Souriez
  • Changez de disque
  • Faites une To Do the list
  • Tutoriel de notre happyness keyrings

Appuyez sur le bouton stop

Tout comme un budget à ne pas dépasser, fonctionnez de la même manière avec votre humeur. Définissez un seuil butoir. L’objectif est d’éviter de l’atteindre, en utilisant les autres outils cités, ci-dessous. Mais si cela atteint votre ligne maximale de tolérance, alors appuyez sur le bouton stop. C’est imaginaire, mais pour le cerveau, faire « comme si », c’est comme si c’était fait. Vous n’y croyez pas ? Imaginez que vous êtes en train de boire du jus de citron. Vos glandes salivaires s’activent ? Alors CQFD et cela vous donne la confirmation que votre cerveau fonctionne à merveille.

Souriez !

Même si vous n’en avez pas envie, car un changement physique peut entraîner un changement émotionnel. Faites le test, en vous redressant, en mettant vos épaules en arrière, gonfler votre buste, levez vos bras, poussez un grand cri de victoire, isolez-vous (bon ça on aurait pu vous le dire tout au début, mais ça aurait gâché l’effet amusant). Voyez comme déjà, rien qu’avec ce changement de posture physique, votre moral déjà commence à entr’apercevoir un bout de rayon de soleil.
Un sourire ce sont dix-sept muscles contractés, vous oxygènerez les cellules de votre cerveau et vous stimulez votre dopamine, l’hormone de la bonne humeur.

Changez de disque !

Lorsqu’une musique ou une émission ne vous convient pas, il vous est facile de chercher un autre canal plus satisfaisant pour vous. Faites la même chose : mettez autre chose dans vos réflexions et notre outil spécial anti Blue Monday va vous y aider.

Faites une To Do the list

Grace à la To Do list, aucune baisse de moral ne résiste. Inscrivez sur votre bloc note réel ou numérique une liste de choses simples et rapides à réaliser dans la journée, mais sans trop la charger. Le bénéfice direct trouve sa source dans l’aire tegmentale ventrale de votre cerveau (ATV) abonné lui aussi à la dopamine, qui réagit sous l’effet du circuit de récompense. À chaque fois que vous cochez une case pour dire que c’est fait, une flèche est décochée pour atterrir dans la cible plaisir.

Un dernier outil : tutoriel de notre happiness keyrings

Il fonctionne avec le système VAKOG (ça rappelle le nom d’un grand méchant du cinéma, mais cela n’a rien à voir).
V pour Visuel, A pour auditif, K pour kinesthésique, G pour Gustatif, et enfin O pour olfactif.
Sur 5 petits bouts de carton, que vous pourrez ensuite plastifier, inscrivez une ou plusieurs choses qui correspondent pour vous à un déclencheur agréable. Par exemple, si écouter du Mozart vous apaise, sur le carton A pour auditif, notez Mozart (et préparez-vous une playlist facilement accessible en cas d’urgence). Faites-en de même pour les quatre autres systèmes. Percez, reliez avec un joli ruban, et gardez-le près de vous, surtout en ce jour de Blue Monday pour boycotter cette journée.

Tant qu’à faire, si l’ombre du Blue Monday venait vous hanter d’autres journées, à présent, vous êtes équipés !

Avant de nous quitter, si vous avez besoin de mettre un Stop sur votre vie professionnelle insatisfaisante, ou un Go sur votre employabilité, nous sommes des experts en la matière, depuis 1993, donc bien avant l’arrivée du Blue Monday !

Send this to a friend