Orientation jeunes

Comment aider votre enfant dans sa recherche de stage

Nous vivons à l’époque où l’on s’attend à ce que tout tombe “tout cuit”, en appuyant simplement sur un bouton. Du coup, trouver un stage, pour un jeune, s’apparente parfois à une véritable épreuve. Elle peut, certes, être simplifiée par le réseautage parental. Mais alors, comment aider votre enfant dans sa recherche de stage ? Voici des points de mise en appétit pour votre recherche. Ils vous aideront dans cette mission, afin que cette action prenne tout son véritable sens.

Ne pas confondre aider votre enfant dans sa recherche de stage, avec trouver une place en garderie

Oubliez tout de suite auprès de vos relations les « allez soi sympa, il est gentil… » Ne vous servez pas non plus des anciennes dettes. Nous avons sans doute tous connue, ce « Tu me dois bien ça ! ». Cette tentative de manipulation, à peine masquée, cette fois ne sera pas servie à la table de la culpabilité.

Si aider votre enfant à rechercher un stage, signifie pour vous, le trouver à sa place ? Tentez l’aventure, vous prendrez le risque de fabriquer un Tanguy ! Voyez-en cela un rite de passage menant vers l’âge adulte. Oui ! Votre enfant en est là ! Il est opportun de prendre exemple sur le papillon, ou le poussin. Savez-vous qu’ils acquièrent leur force et leur autonomie en délivrant un effort remarquable pour sortir de leur matrice ? Trop les aider, serait les condamner. 

Alors faites taire vos angoisses : il ne s’agit plus de place en crèche ou garderie. Vous pourriez bien entendu vous endormir plus facilement en sachant que votre ami Paul va prendre Nathan en stage. Peu importe au final que ce soit au service fournitures de bureau. Vous seriez même plutôt fièr.e avez d’ailleurs négocié sa participation pour l’inventaire, pour réussir à décider Paul…

Bien évidemment, cette paix de l’esprit serait bien plus confortable. Que ne ferions-nous pas pour nous éviter d’entendre, inlassablement, cette phrase, qui passe de l’angoisse à l’agacement ! La voici : « Alors, ce stage, tu l’as trouvé ? », craignant que votre bébé soit le seul sur le carreau. Vous seriez capable de remuer ciel et terre pour lui éviter cet affront, personne n’en doute. Ça se comprend. Mais ce n’est pas ce qui l’aidera le mieux.

Aider son enfant dans sa recherche de stage, peut s’apparenter à un rite de passage

Règle n°1 : « Personne, n’a jamais nourri personne, en mangeant à sa place. »

L’heure est venue pour le jeune adolescent d’effectuer dans sa recherche de stage. La traversée d’une expérience, qui lui sera, quoi qu’il en soit, profitable. S’il est actif dans sa recherche, il aura acquis une nouvelle compétence : réaliser des démarches de recherche auprès d’entreprises. Dans le cas où il ne cherche pas vraiment, il apprendra à ne pas se nourrir d’excuses. Devenir une victime de ses non-actions, rendre autrui toujours responsable de ses échecs… Jusqu’au jour où il apprendra à apprendre d’eux pour grandir.

Votre rôle est crucial, car c’est grâce à votre appui (et non votre assistanat) pour le dynamiser le moment venu, qu’il pourra apprendre à rebondir sur les résultats et trouver un meilleur angle d’action.

Dans le cas où il cherche (vraiment), mais qu’il ne trouve pas, cela lui donnera les raisons de faire les choses autrement pour finir par les réussir. C’est une sorte de parcours initiatique et il lui appartient.

Oui il sera en quelque sorte exposé à une forme de douleur. Pour l’aider vous devez encadrer, sans l’assister ni faire les choses à sa place. Cette traversée apour but d’enrichir le jeune, elle lui permet de grandir et de passer à l’âge adulte. Si vous mangez à sa place, vous affamerez son avenir.

La recherche de stage ne doit pas rimer avec chantage

Règle n°2 : « L’envie engendre l’appétit. La faim engendre la boulimie »

D’accord pour le fait que Paul vous doit une chandelle. Pour autant, votre cher Nathan adore les jeux vidéo. Son rêve serait de devenir codeur ou développeur pour des plateformes de créateurs de jeux vidéos. Il aura plus d’appétence pour faire ses recherches, lui-même, sans compter la fierté qu’il aura de l’avoir décroché. Plus valorisant que d’attendre de votre part de lui trouver un stage, pour aller trier des stylos et des gommes ! Dans ses premiers pas, apprenez-lui à aller le plus loin possible dans ses possibilités, développez sa motivation. Commencez par laisser tranquille son aire tegmentale ventrale, en abandonnant l’idée de la carotte, ou encore celle du chantage.

En d’autres termes, ne lui promettez pas automatiquement une récompense, s’il parvenait à réussir sa quête. Il céderait rapidement à la facilité en acceptant votre idée. Dans ce cas, ce serait est votre tranquillité que vous nourririez, au détriment de son ambition.

La recherche de stage, c’est comme une préparation au voyage

Règle n°3 : « La gastronomie est à la saveur, ce que la stratégie de vie est au bonheur »

Il n’a aucune idée de ce qu’il aime ou veut faire et vous avez épuisé toutes les suggestions ?Trouver un stage vous donne le sentiment de vivre sur une île déserte, dans l’abandon de tous ?

Pourquoi ne pas vous appuyez-vous sur un cabinet de services de professionnels ? Tout d’abord, ils ont l’habitude, le recul nécessaire et savent comment activer les leviers de la motivation de votre enfant. Autrement dit, sachez qu’ils ont une exigence quant à leurs résultats. De cela, dépend la réputation de leur expertise et leur légitimité. N’enrichissez pas les conflits, investissez plutôt dans les déclencheurs d’envies !

En résumé voici les bénéfices de lui apprendre à apprendre :

  • En premier : lui démontrer que votre confiance en ses capacités, même si elles ne sont pas encore totalement déployées.
  • Le second, c’est de l’aider à développer une stratégie de recherche, utile pour la suite.
  • Le troisième, est de l’accompagner à choisir plutôt qu’à subir.
  • Pour finir, l’incitez-le à regarder vers la direction qu’il veut prendre. Nous avons plutôt tendance à porter notre attention sur ce que l’on souhaite éviter.

Si vous souhaitez en savoir plus, voici le lien pour le Bilan d’Orientation Jeune de votre enfant. Pour les parents, il y a également le Bilan de compétences.

Vous aimez montrer l’exemple, ne vous en privez pas : voici le lien vers nos expertises. Il se pourrait que l’un d’elle réponde à l’un de vos besoins.

Send this to a friend