Actualités

Recrutement : on n’avait pas vu ça depuis 2009 !

L’année 2019 a été celle de la décrue du chômage en France, avec le taux le plus bas depuis 10 ans. De nouveaux emplois ont été créés : plus 260 000 postes, contre 35 000 en 2018. Cela fait une décennie que le recrutement n’avait pas vu cela !

Les premiers bénéficiaires de cette amélioration sont les jeunes de moins de 25 ans. Une bonne nouvelle pour que le lancement dans la vie active soit moins difficile que ces dernières années.

Les crédits d’impôts pour la compétitivité et l’emploi (CICE) ont sans doute permis d’augmenter les embauches. Quoi qu’il en soit, selon l’INSEE, ce n’est que le début d’une longue suite encourageante. Un bilan définitif de 2019 sera établie début 2020 par la DARES mais devrait confirmer ces résultats.

Les secteurs au top du recrutement en 2019

  1. En tête de liste le secteur du commerce, des transports et de l’administration… autrement dit les métiers du tertiaire avec 167 500 nouveaux postes créés.
  2. En 2ème place le secteur de la construction, avec un score non négligeable de 41 000 emplois créés.
  3. L’industrie se glisse à la 3ème place avec le nombre tout à fait honorable de 12 000 emplois.

L’augmentation des CDI (Contrat à Durée Indéterminée) : 30 000 contrats durant l’année 2019.

2020 ne sera pas vain !

Tout un ensemble de mesures vise à lutter contre l’emploi précaire et l’enchaînement des CDD ou missions d’intérim. Avec notamment l’arrivée du système de bonus/malus pour les cotisations patronales d’assurance chômage, l’année 2020 devrait voir confortée la tendance à la progression des CDI.

Pour le nouveau bonus/malus, 7 secteurs sont concernés :
1. Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac
2. Autres activités spécialisées, scientifiques et techniques
3. Hébergement et restauration
4. Production et distribution d’eau-assainissement, gestion des déchets et dé-pollution
5. Transports et entreposage
6. Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique, et d’autres produits non métalliques
7. Travail du bois, industrie du papier et imprimerie


Pour participer à cette progression de l’emploi, chacun peut se préparer à un futur recrutement.

Les entreprises d’abord, en renforçant leurs moyens pour trouver le collaborateur adéquat dans un contexte plus concurrentiel, et en s’engageant plus que jamais sur l’anticipation des évolutions de carrière.

Les individus ensuite, en anticipant sur leur évolution professionnelle grâce à une définition de projet ou à une validation de leurs compétences par exemple avec la certification CléA.



Source

Send this to a friend